Yogyakarta : notre porte d’entrée sur l’Indonésie

4 jours pour découvrir Yogyakarta et ses alentours !

A

près quelques jours de recul, notre sentiment est que nous n’aurions pas pu mieux choisir pour débuter notre périple en Indonésie que Yogyakarta. Fraîchement (autant qu’on peut l’être après 20h de voyage) sortis de l’aéroport et dernière zone climatisé derrière nous, Yogyakarta nous voilà ! Et BIM, sac à dos sur le dos, 35 degrés et 80% d’humidité au compteur, des klaxons, des scooters uniplace, biplaces, triplaces, quadruplaces…la seule limite est leur imagination. Des chauffeurs qui se ruent sur nous, peu importe où, quand, comment, mais c’est 50.000(roupies) ! Une fois la sensation de souffle couper passée (comme après avoir sauté pour la première fois dans le grand bain), nous nous aventurons dans cette fourmilière géante.

Et encore à trois c’est la base !

En 4 jours, Jogja, comme on l’appelle ici, nous a permis de tirer pas mal d’enseignements qui se sont révélés être d’application un peu près partout en Indonésie :
– Les indonésiens ne se déplacent que très rarement à pied ! Marcher peut s’avérer une expérience en soit et croyez nous après quelques jours vous serez des experts ! Trottoirs inexistants ou ressemblants davantage a un champ de mine, un conseil : slalom, saut en longueur et pas chassé. Feu de signalisation à titre indicatif. Passage pour piéton une bien belle décoration. Bien mal nous en a pris de croire que 3km a pied pouvaient être parcouru en 25 min …
– Les indonésiens sont gentils ! Confère ci-dessus, ils vous montreront la méthode pour traverser. Ils viendront vous voir si vous semblez perdu et veulent savoir d’où vous venez et ou vous allez. En règle générale, ils aiment parler et échanger à propos de leur culture et de la vôtre.
– L’Indonésie est un mélange de 5 religions. Les plus présentes sont l’islam, l’hindouisme et le christianisme. L’islam étant majoritaire il y a un nombre étonnant de mosquée et davantage encore en construction. Attention la première prière de 4h du matin peut surprendre si vous êtes proche d’un minaret ou d’un hautparleur.
– Il n’y a pas de véritable permis de conduire en Indonésie, la seule règle est qu’on roule à gauche ! C’est un peu exagéré mais vous verrez par vous-même.
– En Indonésie pas besoin de réveil, les coqs sont là pour ça ! A partir de 4h ou 5h jusqu’ à 7h c’est au chant des coqs et de mes « mais il va fermer sa gueule ce coq » que nous nous sommes réveillés.
– « No, thank you » va devenir votre mantra. Même si les sollicitations nous ont paru moins nombreuses à Jogja, armez-vous de patience.
– En indonésie « légèrement épicé » signifie souvent très très épicé !

Kraton

Alors, comment dire… Nous avions vu et entendu que le Kraton de Yogyakarta était un des sites à visiter… En fait, non. Soyons honnête, ce palais a sûrement de l’intérêt pour certaines personnes qui se passionnent pour les très vieux et petits musées ou encore l’architecture mais en dehors de ça… Pour faire bref, car ce le fut pour nous, 15 bonnes minutes nous ont suffi. A vous de voir !

Water Castle

Le Taman Sari ou Water Castle se situe dans le centre de Yogyakarta a quelques centaines de mètres du Kraton. Pour deux nous avons payé 30.000 roupies (soit moins de 2 euros), ce qui est raisonnable pour un moment au calme et hors de l’agitation de la ville.

Les jardins du Taman Sari

Parce qu’on ne va pas inventer la roue et que Wikipédia le fait très bien, si vous voulez plus de détail sur le Taman Sari voyez ici : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Taman_Sari

Malioboro street

Cette rue doit certainement être celle avec le plus d’échoppes au mètre carré. Vous y trouverez toutes sortes de souvenirs ainsi que de quoi vous restaurez. Vous y découvrirez le célèbre batik, ce tissu emblématique et très coloré qui est issue d’une technique d’impression du tissu. Cet endroit regorge également de petits ateliers d’art. Nous avons été invités par un propriétaire d’une petite gallerie à prendre le thé. Celui-ci nous a expliqué la méthode du batik appliqué à la peinture.

Et bien entendu, Yogyakarta est idéalement situé pour visiter Borodubur ainsi que Prambanam (article ici).

Hébergement

Pour info voici l’endroit ou nous avons séjourné et qui était super.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
42 ⁄ 21 =