Bromo et Kawah Ijen : à l’assaut des volcans

3 jours intenses dans l'est de Java !

Après notre visite de Yogyakarta, direction l’est de l’île de Java pour un itinéraire de plus de 700km. Autant vous dire que ces 3 jours ont été intense. Cela dit, la fatigue en valait clairement la chandelle !

En résumé voici notre itinéraire pour ces 3 jours :

  • Yogyakarta – Surabaya (avion)
  • Surabaya – Mont Bromo (voiture)
  • Mont Bromo – Kawah Ijen (voiture)
  • Kawah Ijen – Denpasar (voiture + ferry)

Pour le transport nous avons opté pour la simplicité. Les vols intérieurs sont très bons marché en Indonésie autant en profiter. Nous avons pris un vol de Yogyakarta à Surabaya (1h15) et nous avons ensuite parcourus le reste de la route en voiture (+-15h).

Notre conseil avant de partir, un bon guide type lonely planet et une life straw pour boire l’eau du robinet !

Mont Bromo

Nous avons fait la route de Surabaya jusqu’au notre hôtel en voiture (+-4h). Notre logement se situait au pied du Mont Bromo se qui s’est révélé assez pratique. Si vous décidez de visiter Bromo, il existe plusieurs hôtels plus ou moins bien noté selon votre budget. Nous avons opté pour un hôtel « minimaliste » : pas d’eau chaude dans la chambre ni de chauffage. Notre choix a été guidé par le fait que nous devions nous lever à 3h du matin le lendemain. Le confort nous a, par conséquent, semblé secondaire. Pour information il s’agissait du Yoschi’s Hotel.

Notre chambre au Yoschi’s Hotel

3h du matin, tout le monde debout, nous attendons notre guide (pilote) pour nous emmener au point de vue (Penanjakan) d’où nous pourrons voir le soleil se lever sur Bromo. Attention, à 3h du matin à cette altitude, les frileux devront se couvrir (n’est-ce pas Nono?). Et lorsque le soleil pointe enfin à l’horizon le spectacle commence ! Le mont Bromo semble baigner dans un lac fait de nuage (euhh…c’est ringard comme phrase non ?). Le ciel prend des couleurs magnifiques à tel point qu’on ne sait plus ou donner de la tête. Nous avons adoré ce lever de soleil et il restera le plus beau !

Lever de soleil sur les Monts Batok, Bromo et Semeru

Une fois le soleil complètement lever, nous retrouvons notre pilote qui nous conduit au pied du mont Bromo. De la commence une chouette balade et petite ascension jusqu’au cratère. De là-haut la vue est magnifique. Sur votre droite le cratère et son vrombissement et sur votre gauche la plaine de sable. Devant vous un petit chemin, sans sécurité, qui vous permet de vous éloigner des touristes et profiter de la vue

La vue depuis la crête du mont Bromo

Midi sonne, il est déjà temps de partir. 6h de transport nous attendent pour rallier le Kawah Ijen

N’oubliez pas de vous munir d’une bouteille isotherme pour garder vos boissons au frais !

Kawah Ijen

Nous arrivons à destination en début de soirée. L’hôtel se situe a une trentaine de minutes du kawah Ijen. A nouveau nous avons opté pour le confort minimum, et cela s’en ressent jusque dans le repas du soir… Nous avons pu vagabonder quelques peu autour de notre hôtel et nous n’avons eu droit qu’à des sourires des habitants. Comme partout lors de notre périple nous avons suscité une curiosité bienveillante. Encore une fois le plastique est partout et s’amoncelle en bordure de route et dans les cours d’eau.

00h30 le réveil est difficile, on s’habille (chaudement pour certaine) et en route. 1h00 nous voilà au point de ralliement, le temps de trouver notre guide et de s’équiper de masques et de lampes et c’est parti. L’ascension et la descente dans le cratère nous ont prit deux heures de quoi faire connaissance avec notre guide. Ancien porteur de souffre il nous explique qu’il est descendu tous les jours dans le volcan pendant 5 ans ! C’est à peine croyable de penser que cela existe encore aujourd’hui. Cinq ans a descendre au milieu des vapeurs de souffre et remonter avec 100 kilos sur les épaules. Cinq années qui l’ont détruit physiquement, il en porte les séquelles sur l’épaule ou il restera marqué à vie. Il en va de même pour ses poumons, que les vapeurs de souffre ont purement anéanti. Il nous a d’ailleurs arrêté plusieurs fois au cours de l’ascension afin de reprendre son souffle (mais aussi pour vomir). Malgré cela il ne porte toujours pas de masque pour descendre dans le cratère. Incompréhensible pour nous, normal pour lui, il en rigole. Les autres guides sont au petit soin avec lui, une tape dans le dos, un coup d’eau ou d’arak (alcool local) et ça repart. C’est quelque chose que nous n’oublierons pas.

Un porteur de souffre du Kawah Ijen avec 100 kilos de souffre sur l’épaule, en botte et sans masque…

Remonter du centre du cratère nous a pris une heure de plus, ce qui nous permet d’arriver au sommet juste avant le lever du soleil. Déjà notre troisième lever de soleil et pourtant on ne s’en lasse pas. Sur notre gauche la vallée encore caché par les nuages et à droite le lac acide d’un bleu turquoise. Il a fallu que Nora me pousse vers la descente pour qu’enfin j’accepte de lâcher mon appareil photo.

De retour a notre hôtel un bon déjeuner s’impose pour reprendre des forces. Cette fois-ci nous prenons la direction de Denpasar, d’abord en voiture et puis en ferry et re-voiture. Nous passons la nuit a Depensar d’où nous décollerons le lendemain pour l’île de Flores.

Ces 3 jours ont été intense, physiquement mais aussi émotionnellement. Ces visites nous les recommandons à toutes les personnes de passage en Indonésie.

N’oubliez pas de vous munir d’un sac a dos de qualité pour vos voyages. Deuter est une marque qui fait l’unanimité pour sa qualité. Enfin un bon appareil photo est utile pour ramener vos plus beaux souvenirs avec vous et Nikon reste pour nous le top !

1 commentaire
  1. Sylvain Renou dit

    Je trouve ton blog très intéressant, tu donnes d’excellents conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
10 × 9 =